Pas le temps pour suivre l'actualité fiscale, sociale, juridique et numérique.

Abonnez-vous à notre page Facebook 

Cabinet d'expertise comptable

"Bacchi Guerin"

 

Avantages et inconvénients du statut d’auto-entreprise devenu depuis 2016 :

LE REGIME FISCAL DE LA MICRO-ENTREPRISE

 

Le statut de micro-entreprise est de plus en plus populaire mais pourtant assez méconnues.

L’auto-entreprise séduit beaucoup d’entrepreneurs par sa souplesse administrative et sa comptabilité simplifiée, mais il ne faut pas sous-estimer les inconvénients de ce statut.

Le statut de la micro-entreprise peut être avantageux pour commencer son activité doucement pour ces raisons :

 

  • Les démarches de créations sont simplifiées

L’immatriculation auprès du RCS ou Registre des Métiers suffit contrairement à une société

  • La comptabilité est sommaire

La simple tenue d'un registre pour les achats et un livre journal pour les ventes est demandé. Si pour vous cela est confus, j'ai des solutions pour vous.

  • Les charges sociales et fiscales sont basées sur le chiffre d’affaires réalisé

Taux variables en fonction de l'activité et du foyer fiscal

  • La franchise de TVA est appliquée jusqu’à une certaine limite et n'est pas lié au chiffre d'affaires: plus d'infos ici
    • 82 800€ pour les activités commerciales au 01/01/2018
    • 33 200€ pour les prestations de services au 01/01/2018

 

Mais comme rien n’est jamais gratuit, il faut savoir que :

 

  • L’auto entrepreneur a un risque illimité

Contrairement à la création de société (SARL, SAS…) où la responsabilité du gérant se limite aux seuls apports, pour le régime de la micro entreprise, l’auto-entrepreneur est entièrement responsable des dettes contractées lors de son activité professionnelle.

  • La non-récupération de la TVA

Lorsque l’investissement est important il peut être préférable de pouvoir récupérer la TVA pour éviter un surcoût de 20%.

Certaines activités ne sont donc pas forcément compatibles avec le régime de la micro-entreprise.

  • Les impôts et charges sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires

Si vos charges de structure sont importantes, une analyse de gestion est donc à effectuer.

  • Le manque de crédibilité

Le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas de se développer en faisant entrer des associés, les banques ont beaucoup de mal à financer et cela complique la signature de contrats avec certains fournisseurs.

  • Les avantages de l’auto-entrepreneur peut lui être priver en cas de non-paiement des cotisations sociales et/ou fiscales.
  • Quelques formalités sont toutefois obligatoires :

L’immatriculation auprès du RCS ou Registre des Métiers, le paiement de la cotisation foncière des entreprises (CFE)...

 

En conclusion, la nature du projet doit bien être pris en compte pour choisir le statut de l’entreprise.

Il est donc impératif d’analyser votre profil d’entrepreneur avant de se lancer dans la création et bien vous orienter.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter


Appel

Email